Emporter des aliments aux USA

Planifiez-vous un voyage aux États-Unis et souhaitez-vous emporter de la nourriture ou des boissons ? Nous vous expliquons quels aliments vous pouvez emporter aux USA et à quoi vous devez faire attention pour ne pas avoir de problèmes à la frontière.

ESTA

L'autorisation de voyage officielle pour votre voyage aux Etats-Unis !

Emporter des aliments aux USA : des amendes élevées

Si vous avez des produits alimentaires dans vos bagages lorsque vous entrez aux États-Unis, vous devriez vous renseigner sur les règles du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis (Customs and Border Protection ou CBP) avant de passer la frontière, car les infractions aux règles d'entrée aux États-Unis peuvent coûter vraiment cher.

Le CBP est chargé de faire appliquer des centaines de lois pour plus de 40 agences gouvernementales, dont le U.S. Fish and Wildlife Service, le U.S. Department of Agriculture et les Centers for Disease Control and Prevention.

Les agents du CBP sont présents en permanence aux ports d'entrée des États-Unis et assument, avec leurs chiens renifleurs, la responsabilité de protéger l'Amérique contre toutes les menaces. Selon les statistiques publiées par le CBP, il y a eu 630.150 contrôles positifs de passagers au cours de l'année fiscale 2021.

Ne pas déclarer les produits alimentaires à l'entrée aux États-Unis par voie aérienne, maritime ou terrestre peut entraîner des amendes et des pénalités allant jusqu'à 10.000 $, selon le CBP.

Pourquoi certains aliments sont-ils interdits aux USA ?

Lorsque vous voyagez aux États-Unis avec des produits alimentaires, vous pouvez introduire involontairement des parasites et des maladies étrangers dans le pays, ce qui peut avoir des effets dévastateurs sur l'agriculture et l'environnement.

Au cours de l'année 2021 seulement, les agents des frontières ont découvert plus de 260 parasites dans les bagages des voyageurs à destination des États-Unis. Le CBP travaille en étroite collaboration avec l'Animal and Health Inspection Services pour déterminer et évaluer les dangers que représentent par exemple les larves, les chenilles et les maladies animales.

Quels aliments ne puis-je pas emporter aux USA ?

En raison de l'évaluation des risques effectuée par le ministère américain de l'agriculture (U.S. Department of Agriculture), le transport de la plupart des produits à base de viande, de volaille, de lait et d'œufs vers les États-Unis est soit interdit, soit soumis à des restrictions strictes en fonction du pays d'origine.

Il est généralement interdit de ramener des produits animaux en provenance de pays où des cas d'épizooties ont été signalés, comme la maladie de la vache folle, la fièvre aphteuse, la grippe aviaire et la peste porcine. Les fruits, les légumes et les plantes sont également soumis à des conditions extrêmement strictes, indépendamment des épidémies.

Les aliments interdits à l'entrée aux États-Unis sont les suivants :

  • viande, poisson, volaille
  • produits laitiers frais
  • œufs frais
  • fruits et légumes frais (sauf exceptions)
  • plantes
  • graines et tubercules
  • produits carnés comme le bouillon et les mélanges de soupes

Cependant, il existe parfois des zones grises. Les produits à base de porc en provenance du Mexique sont par exemple interdits, alors qu'une petite quantité destinée à la consommation personnelle (par exemple bien cuite dans un sandwich) peut être autorisée.

Attention

Les décisions concernant le transport de produits alimentaires aux États-Unis, par exemple comme snack dans un bagage à main à usage personnel, peuvent varier en fonction du jour, des conditions de sécurité et des agents de la police des frontières compétents. Pour des informations actualisées au jour le jour sur les nuances et les exceptions, vous pouvez utiliser le site web Don’t Pack a Pest du Florida Department of Agriculture and Consumer Services Division of Plant Industry.

Quels aliments puis-je emporter aux USA ?

Il existe une longue liste de produits alimentaires qui peuvent être importés aux États-Unis à condition qu'ils soient emballés conformément aux usages commerciaux. Cela inclut par exemple :

  • les épices (sauf les feuilles et les graines d'agrumes ou la citronnelle)
  • le ketchup (catsup), la moutarde et la mayonnaise
  • les pâtes à tartiner Marmite et Vegemite
  • les sauces prêtes à l'emploi qui ne contiennent pas de produits carnés
  • les huiles végétales
  • le pain, les biscuits, les crackers, les gâteaux, les barres de céréales, les céréales et autres produits de boulangerie et produits transformés
  • les sucreries et le chocolat
  • le fromage dur ne contenant pas de viande
  • le lait pour nourrissons en quantité raisonnable
  • les jus de fruits
  • le thé (sauf coca, berbéris et feuilles d'agrumes en vrac)
  • les pâtes dont les ingrédients ne contiennent pas de produits animaux
  • la farine
  • les champignons (propres et exempts de terre)
  • les noix (grillées)
  • les noix de coco sans coquilles
  • l'ail, les clous de girofle et les gingembre pelés (propres et exempts de terre)

Dans votre déclaration de douane, vous devez déclarer tous les produits alimentaires sans exception que vous transportez dans vos bagages de soute, dans vos bagages à main ou même dans un véhicule.

Importation aux USA : respecter les limites

Les conditions d'importation de produits alimentaires aux États-Unis pour les voyageurs concernent les objets que vous transportez pour votre usage personnel ou pour les offrir en cadeau. Si vous souhaitez transporter des quantités plus importantes pour les revendre à travers la frontière américaine, des conditions supplémentaires s'appliquent à vous.

Vous trouverez toutes les informations relatives à l'importation commerciale de produits alimentaires aux États-Unis sur le site de la FDA (U.S. Food And Drug Administration).

Conséquences du non-respect des règles d'importation

Si vous avez par accident omis de déclarer une pomme ou un petit snack dans votre bagage à main, il ne s'agit pas toujours d'un incident important entraînant une amende.

Néanmoins, vous devez savoir que, selon le jour, la situation en matière de sécurité et la perception personnelle de certains agents frontaliers, vous risquez d'avoir des problèmes et d'encourir des sanctions civiles. Les conséquences peuvent être particulièrement graves si vous tentez délibérément d'importer des aliments interdits aux États-Unis.

Ne pas déclarer un produit alimentaire peut entraîner des amendes allant jusqu'à 10 000 $. En revanche, si vous déclarez un produit alimentaire dont l'importation est interdite aux États-Unis, vous ne risquez aucune conséquence, le produit sera simplement retenu et détruit.

Exceptions pour les produits canadiens aux USA

Les fruits et légumes et les viandes en provenance du Canada (à l'exception de la viande de mouton, d'agneau ou de chèvre) font l'objet d'exceptions à l'entrée sur le territoire américain. Ils sont généralement acceptés s'ils sont marqués d'une étiquette indiquant qu'il s'agit de produits canadiens. Toutefois, en cas d'épidémie dans certaines régions, des restrictions peuvent également s'appliquer.

Tous les aliments doivent être emballés et scellés conformément aux normes commerciales et comporter une liste des ingrédients en anglais. De même, tous les fruits, légumes et viandes rapportés du Canada doivent être accompagnés de preuves d'origine, telles que des reçus et des étiquettes.

Emporter des boissons alcooliques aux USA

En règle générale, vous pouvez emporter aux États-Unis jusqu'à 5 litres de spiritueux d'une teneur en alcool comprise entre 24 % et 70 % dans des emballages de vente non ouverts. Aucune limite de quantité ne s'applique aux boissons contenant 24 % d'alcool ou moins.

Attention

Les limites d'importation d'alcool varient selon les états. Avant de partir pour les États-Unis, renseignez-vous auprès de l'Alcoholic Beverage Control (ABC) sur la législation en vigueur dans votre état de destination.

Comment transporter les produits alimentaires aux USA ?

N'oubliez pas que lorsque vous voyagez en avion, il existe des règles strictes concernant les liquides dans les bagages à main. En règle générale, vous devez transporter les boissons de plus de 100 ml dans votre bagage en soute. Seuls les laits pour bébés font l'objet d'une exception.

Les aliments solides tels que le pain, les sucreries et les pâtisseries peuvent être transportés aussi bien dans les bagages à main que dans les bagages enregistrés. Pour les aliments comme la confiture ou la pâte à tartiner, les règles sont les mêmes que pour les liquides.

En ce qui concerne les aliments en boîte ou en poudre, vous devez vous attendre à passer un temps supplémentaire aux contrôles de sécurité et à la douane si vous les transportez dans votre bagage à main.

Importation de produits alimentaires aux USA : bases de données et informations

Pour plus de détails sur les restrictions et nuances actuelles concernant le transport de produits alimentaires vers les États-Unis, vous pouvez utiliser la base de données FAVIR du United States Department of Agriculture.

Pour obtenir des informations individuelles sur l'importation de produits aux États-Unis, veuillez contacter l'Animal and Plant Health Inspection Service à l'adresse AskNCIE.Products@aphis.usda.gov.

Demander l'ESTA